Actualités

8 juin 2022 l’EPMM présente des résultats de recherche au congrès de l’association québécois de Pédagogie au Collégiale

Des membres de l'EPMM présentent les résultats de leur recherche sur l'animation musicale en milieu de santé lors du congrès annuel de l'AQPC. Voici le résumé de leur présentation intitulée Quand les arts et la science vibrent au même diapason ! Au Cégep de Saint-Laurent, les programmes de musique et de soins infirmiers ont travaillé en étroite collaboration à la création d’un programme d’animation musicale, en partenariat avec l’Hôpital en santé mentale Albert-Prévost ainsi que la Fondation de l’Hôpital Sacré-Cœur et le CIUSS-Nord-de l’Ile. Les étudiants du département de musique du cégep de Saint-Laurent ont eu l’occasion d’offrir des prestations musicales aux bénéficiaires de l’Hôpital Albert Prévost tout en profitant du soutien et de la présence des enseignants.es et des étudiants.es du département de soins infirmiers.  Cette collaboration a également fait l’objet d’un projet de recherche en collaboration avec l’Université de Montréal afin d’en documenter les retombées. Dans la première partie de cette présentation, nous verrons de quelle façon les formations et l’accompagnement logistique offert par le département de soins infirmiers ont permis aux étudiants.es en musique de démystifier certains aspects de la santé mentale, de découvrir les bienfaits de la musique auprès de cette clientèle et de créer des liens intergénérationnels et intersectoriels entre des personnes d’âges, de disciplines ou d’univers différents. En deuxième partie, nous présenterons la recherche sociologique réalisée auprès des étudiant.es en musique qui a permis d’observer la façon dont les compétences musicales habituellement valorisées par le cadre scolaire sont abordées dans cette situation d’animation en milieu de santé.  Cette recherche fait apparaitre les points de tensions entre les « catégories » qu’avaient jusque-là intériorisées les étudiant.es durant leur cursus collégial (formalisme, stress de performance, etc.) et les nouvelles façon de penser leur futur métier de musicien.ne [IDS1] qui se déploient à la suite de cette expérience. Nous démontrons ainsi comment, cette initiative atypique, vient servir la professionnalisation des étudiant.es dans un contexte de mutation du travail de musicien.  

27 mai 2022 Compte-rendu de l’atelier 3 « L’évaluation de la médiation de la musique »

L’EPMM est ravie de présenter le compte-rendu de l’atelier EPMM n°3 « L’évaluation de la médiation de la musique : Synthèse et ressources » durant lequel François Matarasso et Louis Jacob se sont prononcés sur les enjeux éthiques et pratiques de l’évaluation. Nous remercions les étudiant.es qui ont contribué à produire le document-synthèse et à y rassembler les précieuses ressources qui y figurent. Marc-Antoine Boutin a également réalisé un podcast à partir des échanges qui ont eu lieu durant cet Atelier EPMM n° 3: vous pouvez l’écouter sur notre chaîne Spotify ou sur notre chaîne YouTube.

1 au 2 juin 2022 L’EPMM est représenté au symposium international « Cohabiter. imaginer les médiations culturelles au 21è siècle

Voici les 3 grands axes qui guideront les réflexions et échanges au cours de ces deux journées :
  • Espaces de cohabitation
  • Collectifs et pratiques de cohabitation
  • Imaginaires de la cohabitation

31 mai 2022 L’EPMM est présent à la JE Les pratiques musicales collectives à vocation sociale à l’épreuve du partenariat intermétiers

    le laboratoire ACTé (Université Clermont-Auvergne) organisera une journée d'étude consacrée à la question des pratiques musicales collectives à vocation sociale à l'épreuve du partenariat intermétiers. Cette journée se déroulera à la Maison de Sciences de l'Homme, amphithéâtre 219, à Clermont, en présentiel et distanciel. Cette journée d’étude à vocation pluridisciplinaire organisée au sein du laboratoire ACTé s’intéressera aux projets d’éducation et/ou d’intervention musicale collective ayant une dimension sociale, sous l’angle du travail en situation d’intermétiers (Mérini et Thomazet, 2014). L'annonce complète peut être consultée sur le site Calenda.
Depuis une quinzaine d’années, à partir du modèle vénézuélien El Sistema (1975), les pratiques musicales collectives à vocation sociale se sont imposées dans le contexte de l’éducation musicale aux niveaux national et international. En France, ce sont principalement deux modèles de pratiques orchestrales qui se répandent :
  1. Orchestre à l’école (OAE), créé en 1999 par la Chambre Syndicale de la Facture Instrumentale (1400 orchestres en 2020, écoles élémentaires et collèges), donnant jour à l’association éponyme en 2008 ;
  2. Dispositif d’Éducation Musicale et Orchestrale à vocation Sociale (DEMOS), créé en 2009 par la Cité de la Musique – Philharmonie de Paris (45 orchestres).
Ces pratiques orchestrales s’ajoutent aux pratiques chorales déjà solidement implantées dans le système scolaire et aux pratiques instrumentales dans l’enseignement musical spécialisé. Ces projets, dont certains sont devenus des terrains de recherche,transforment le contexte de l’éducation musicale aux niveaux des équipes encadrantes (Demange, Hahn, Lartigot 2006 ; Bourg 2012 ; Le Tirant 2017 ; Roubertie Soliman et al. 2021), des pratiques pédagogiques, des lieux d’enseignement, de l’élargissement des publics visés. Au-delà du contexte de l’éducation, de nombreuses initiatives d’intervention musicale voient le jour dans les milieux carcéral, de la santé, de l’intervention sociale, de l’entreprise. Les dimensions collective et « ‘’inter’’, c’est-à-dire tout à la fois interinstitutionnel, intersectoriel, interprofessionnelle, interdisciplinaire » (Mérini, Marcel, Piot 2021 : 18) y sont tout aussi prégnantes que dans l’éducation. Les musiciens en posture d’enseignants comme les acteurs issus des autres champs professionnels concernés (social, santé, milieu carcéral...) s’y trouvent « dans l’action avec et contre l’autre (...) [dans une] relation [paradoxale] d’opposition / coopération » liée au contexte partenarial (Mérini 2001 : 2). Pour ce qui est des projets en contexte éducatif par exemple, la dimension collective du travail à mener par les musiciens-enseignants, non seulement au niveau des élèves mais aussi au niveau des adultes encadrants, induit un bouleversement des missions parfois vécu comme difficile (Roubertie Soliman et al. 2019), mais aussi comme « un enrichissement de la pratique et de la posture » (Le Tirant 2017 : 40). Ces difficultés, cet enrichissement et tout autre forme de transformation des pratiques et des postures, liés à l’action conjointe des musiciens-enseignants avec des partenaires de cultures professionnelles différentes, restent toutefois à caractériser plus finement. L’objectif de cette journée d’étude est de réunir des chercheur.e.s de différentes disciplines (sciences de l’éducation, (ethno)musicologie, anthropologie, sociologie, psychologie sociale, ergonomie, sciences du travail, histoire, sciences cognitives) travaillant sur ces questions, dans différents contextes où la pratique musicale collective est convoquée à des fins de transmission, de diffusion, d’inclusion sociale, de mieux-être, de santé, d’encapacitation et/ou de droits culturels.

10 mai 2022 participation de trois membres EPMM au colloque Les transformations des pratiques musicales pendant la pandémie de COVID-19

  Nous invitons les chercheurs.es et les étudiants.es- chercheurs.es à soumettre des propositions qui s’inscrivent dans cette thématique et mettent en évidence des travaux portant sur les pratiques musicales au sens large, qu’elles soient éducatives, professionnelles ou amateurs. Plus précisément, ce colloque vise à fédérer les chercheurs qui documentent les pratiques musicales professionnelles et amateurs pendant la pandémie, à générer une réflexion quant aux conséquences de ces bouleversements sur les modalités des pratiques musicales et leurs impacts sur les musiciens, tant amateurs, professionnels que ceux en formation et à engendrer des échanges sur les pratiques en enseignement de la musique. De plus, ce sera l’occasion d’identifier des pistes de recherches autour d’enjeux communs, de façon à mettre en place des stratégies conjointes pour la suite des travaux dans les différents champs étudiés.
    • Elsa Fortant : #momentsreconforts : musicien-nes confiné-es et mise en scène du quotidien musical au début de la pandémie de COVID-19
    • Emlilie Lesage : De l’engagement social à la promotion de la musique : discours des institutions québécoises de musique classique durant la pandémie
    • Irina Kirchberg : "Orchestres mosaïque ; exister malgré le confinement"

25 mars 2022 Apéro de la médiation par les étudiant.es pour les étudiant.es

    Le laboratoire étudiant de l’EPMM vous invitent à un 5 à 7 décontracté à la Maisonnée! Au menu: bonnes boissons et imagination d’activités musicales destinées à différents types de publics, le tout dans une atmosphère conviviale et festive. On a hâte de vous voir! Rendez-vous au Resto-bar La maisonnée   Evènement FB : (1) Apéro publics et musique à la Maisonnée | Facebook
  Le laboratoire étudiant de l’EPMM vous invitent à un 5 à 7 décontracté à la Maisonnée! Au menu: bonnes boissons et imagination d’activités musicales destinées à différents types de publics, le tout dans une atmosphère conviviale et festive. On a hâte de vous voir! Rendez-vous au Resto-bar La maisonnée   Evènement FB : (1) Apéro publics et musique à la Maisonnée | Facebook

24 mars 2022 Soirée de réseautage par les étudiant.es pour les étudiant.es

  Souhaitez-vous discuter de vos perspectives d'avenir et poser vos questions à des vrais pros du milieu? Ne manquez pas notre fameuse soirée réseautage, en collaboration avec l'Étude partenariale sur la médiation de la musique (EPMM) et le décanat de la Faculté de musique. La soirée se déroulera en deux temps; d'abord avec nos panélistes SIMON CHALIFOUX, VÉRONIQUE LACROIX, ISOLDE LAGACÉ, VINCENT LAUZER et MARIANNE TRUDEL, puis entre collègues avec un petit cocktail. https://www.facebook.com/events/980644015901073 
 

3 décembre 2021 Atelier EPMM n°3 « Evaluer la médiation de la musique »

L'EPMM remercie les participant.es de l'atelier 3 Évaluer la médiation de la musique qui a eu lieu le 3 décembre 2021.
Pourquoi et comment évaluer la médiation de la musique ? Ces interrogations agitent le champ artistique montréalais. Durant ce troisième atelier EPMM, la question a été abordée dans ses dimensions éthiques, politiques et … pratico-pratiques !
Dans un premier temps, les invité.e.s de notre table ronde ont fait état des réflexions les plus récentes dans le domaine en puisant des exemples de recherches évaluatives mises en place dans le milieu artistique et musical international.
Dans un second temps, un atelier a permis à l’ensemble des participant.e.s de réfléchir ensemble aux enjeux de l’évaluation en médiation de la musique.